Entente Spéléologique Vosgienne

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Dernières sorties 2012-12-28 Morey-Rappans-Vieille herbe-Lanans

 28 - 29 et 30 décembre 2012
Les gouffres de
Morey - Rappans - Vieille herbe - Lanans

Les participants :

Odile, Michel, Joël invités d’Aragonite
Jean-Jacques, Benoit, Bruno, Jean-Luc, Nicolas D, Joanna, Xavier de l’ESV
Luc (11ans) de l’USAN
Benoit du CAF de Nancy
Charlotte, Manu (en initiation pas encore membres du club)

Hébergement :

Gîte « Chez Nous » - 25 rue du château 25530 VERCEL – 03-81-58-35-52
10 € la nuit avec chauffage, 3 dortoirs de 6, 7 lits. Bon gîte pour la spéléo.

Objectifs :

En dehors du plaisir partagé, plusieurs objectifs étaient au programme du week-end :

  • Assurer un cadre sécurisant et sécurisé sous terre
  • Découvrir les différents aspects de la spéléologie pour les personnes en initiation
  • Se mettre ou se remettre en confiance (et en forme)
  • Pratiquer sa passion tout simplement

L’Action :

1.       L’organisation collective :

Pour le transport le covoiturage est la règle, autant que possible ; 6 véhicules utilisés pour 14 participants.

Pour l’alimentation Jean-Jacques avec les suggestions de Joanna et Nicolas aura concocté un repas commun le samedi soir : Patates à la cancoillotte et saucisses de Morteau suivi de sa salade d’endives aux noix et emmental, crèmes brûlées au chalumeau oxhydrique. Tout cela arrosé de Chablis frais. Pour le reste chaque participant aura géré ses provisions.

2.       La Spéléo :

a.       Le gouffre de Morey à Vercel – Vendredi 28 / 12

Joël, Michel, Odile, Jean-Jacques, Benoit, Jean-Luc, Luc, Xavier

Entrée vers 17 h sortie 19 h 45 - TPST : 2 h 45

Jean-Luc s’est essayé à l’équipement du premier puits en crue sous la houlette de Joël. Toutefois un équipement hors crue à côté d’une cascade bien arrosée aura nécessité une reprise plus technique que prévue de Michel.

Pour une initiation, la cavité nécessite toutefois de savoir passer des fractionnements, un petit pendule est même nécessaire au second puits pour le mettre symboliquement hors crue.

Luc aura effectué son record de profondeur à -85m avec une très bonne marge de progression.

b.      Le gouffre de Rappant à Aubonne – Samedi 29 / 12

Jean-Jacques, Jean-Luc, Bruno, Charlotte, Manu, Luc, Xavier

Pour préparer la sortie, Manu et Charlotte ont travaillé le matin au gîte sur l’utilisation du descendeur et du matériel de remontée.

gouffre du Rappant Aubonne  gouffre du Rappant Aubonne

Après avoir passé une bonne demie heure à chercher la cavité, Le groupe s’approche de la cavité vers 15 h pour ressortir vers 17 h – TPST : 2 h

La cavité se traduit par un puits d’entrée de 28 m facile à équiper et à encadrer, elle est suivie d’un petit développement de 150 m limitant la fatigue et très bien concrétionné.

gouffre du Rappant Aubonne  gouffre du Rappant Aubonne  gouffre du Rappant Aubonne 

C’est une bonne cavité pour réaliser une initiation à la verticale (mais avec entraînement préalable).

c.       Le gouffre de la Vieille Herbe à l’Hôpital du Grosbois - Samedi 29 / 12

Joël, Odile, Michel, Benoit, Benoit du CAF, Nicolas, Joanna

Entrée dans la cavité : 10 h - Sortie : 17 h 30 - TPST : 7 h 30

Arrivés à l’entrée du trou Joël et Michel partent en avant pour équiper. Le reste de l’équipe - Joanna, Odile, Benoît le jeune, Benoît l’ancien et Nico - dissertent à l’extérieur sur le réglage de la longue du kit spermula…

Une fois le puits équipé, on s’y lance et Nico ferme la marche. La verticale est plutôt sympa, ça se présente bien. Arrivé au dernier fractio du puits d’entrée, j’entends un bruit de bloc qui déboule au dessus de moi, dans la seconde le bloc percute mon bras gauche, je beugle, le bloc s’écrase une dizaine de mètres plus bas à la base du puits. Je vérifie que mon bras est toujours là et je descends ce dernier tronçon fissa pour aller m’abriter au cas où ça purge à nouveau. Arrivés en bas on fait le point, les copains étaient à l’abri, mon bras est entier, le bloc est gros et doit bien faire ses 50 kg ; on a eu du bol sur ce coup-là.

Après ce moment fort en émotion qui nous a tous re-sensibilisé à la problématique des chutes de pierres, on se remet en marche avec la plus grande délicatesse.

Après les grands puits on enchaîne une succession de petites verticales dont une tête de puits qui nous rappelle le moment où on est sorti du ventre de nôtre môman...

Au niveau de la séparation entre les deux réseaux, le cheminement est moins net. Les longueurs de corde ne correspondant plus, le doute s’installe. Après réflexion, on part au plus évident en équipant sur AN. Pendant que Joël équipe la suite, je pars fouiller et au bout d’un passage exigu, j’atterris à la base du premier puits de l’ancien réseau, d’ailleurs il y a une flèche qui indique l’endroit d’où je viens... Il fallait donc poursuivre sur l’ancien réseau, puis se faufiler en direction du nouveau réseau en bas du premier puits ; finies les incohérences entre fiche d’équipement et terrain.

Retour vers le nouveau réseau, un sympathique puits en étroiture à franchir et hop casse-croûte. On remonte, on redescend et nous voilà arrivés au magnifique siphon terminal, c’est un peu boueux ce coin là… On entame la remontée, Benoît l’ancien déséquipe. Les étroites têtes de puits ne se passent pas si mal, merci le pantin. Pas assez fatigué pour mériter son repas, Benoît se paie un petit aller retour gratis pour aller rechercher une corde qui lui a échappé des mains… La remontée du puits de sortie se fera dans la délicatesse.

De retour au gîte, la bière nous redonne la force d’envisager d’engloutir les patates, saucisses, cancoillotte, chablis et salade (la touche diététique) qui nous attendent !

d.      La Grotte de Lanans – Dimanche 30 / 12

Jean-Jacques, Benoit, Jean-Luc, Bruno, Charlotte, Manu, Xavier

Entrée : 13 h - Sortie : 15 h 30 - TPST : 2 h 30

Cette cavité est indiquée comme une classique spéléo d’initiation. Toutefois il convient de préciser également d’initiation à la progression en opposition avec des petits passages à équiper.

Dans les descriptifs il s’agit d’une traversée. Toutefois Jean-Jacques n’en avait pas la certitude car la sortie a été longtemps rendue impossible suite à des éboulements ; un chasseur spéléo nous assura que tout était rentré dans l’ordre.

Après 1 h 30 de progression lente dans un méandre joliment concrétionné au-dessus d’une rivière ; Xavier dans la non assurance d’une traversée encore bien lointaine, regardant l’heure et la difficile progression du groupe décida de faire faire demi-tour à tout le monde.

Comme d’habitude 40 minutes suffirent à faire les 1 h 30 de l’aller. JJ glissa dans une oppo s’empalant le poumon gauche pourtant bien entrelardé sur une biroute qui lui maltraita quelques côtes au passage. Cette grotte est maudite pour lui car il y subit voici 20 ans le secours d’un novice qui le fit ressortir en slip !

Malgré une topographie plutôt légère, il conviendra de partir plus tôt pour emmener des débutants dans cette cavité.

gouffre du Rappant Aubonne  gouffre du Rappant Aubonne  gouffre du Rappant Aubonne 

Xavier et Nico.

 

Rechercher

La dernière sortie

Week-end Jeunes LISPEL

11 au 13 novembre 2016

 

Lire la suite...