Entente Spéléologique Vosgienne

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Dernières sorties Comptage chauve-souris 2011

Comptage chauve-souris

29 janvier 2011

comptage CV par Franck IMGP1095           comptage CV par Franck IMGP1096

Aujourd’hui 29 janvier 2011, nous avons rendez-vous sur un site protégé en Meurthe et Moselle pour le comptage annuel des chauves-souris. Départ 9h par une belle journée hivernale froide et ensoleillée (-5°).

Nous sommes accompagnés par le CPEPESC ( Commission de Protection des Eaux, du Patrimoine, de l’Environnement, du Sous-sol et des Chiroptères) et l’ONF.

Nous nous divisons en 3 groupes et nous voilà devant l’entrée (fermée à clé) d’une des galeries creusées par l’homme pendant la guerre de 14-18. Equipés de chaussures de marche et d’une lampe torche, nous descendons prudemment avec notre guide qui nous recommande de ne pas prendre de photos, d’éviter de parler fort et de braquer les lampes trop longtemps.

Afin de ne pas écraser une chauve-souris, de faire attention où l’on pose les pieds et les mains et de bien vérifier dans tous les trous et fissures pour ne pas en oublier.

Bientôt, accroché à la paroi, voici un petit rhinolophe reconnaissable à sa façon, au repos, de s’envelopper complètement dans ses ailes. Son poids varie entre 3,5 et 10 g.

Nous continuons à descendre ; la température est agréable (environ 10°). Puis nous voici en présence de plusieurs grands murins accrochés dans le vide. C’est le plus grand spécimen de notre région, il peut peser entre 18 et 45 g et a une envergure de 400 mm. Plus loin une petite colonie de 11 vespertilions à oreilles échancrées. Sa fourrure est pelucheuse ; il est de taille moyenne et la forme de ses oreilles est caractéristique. Puis un vespertilion de Daubenton sensiblement de même taille que le précédent mais sa face est rosée et ses oreilles sont nettement plus petites. Au détour d’une galerie, le seul spécimen de notre comptage, un oreillard roux ; pendant son sommeil ses oreilles sont repliées vers l’arrière le long du corps et cachées sous ses ailes. Ceci pour éviter toute perte de chaleur.

Ce sera tout pour cette fois-ci ; nous devons les quitter, notre emploi du temps ne nous permettant pas de rester plus longtemps. C’est avec regret que nous remontons à la surface mais, c’est promis, rendez-vous l’année prochaine pour une journée complète.

Franck                  

 

Rechercher

La dernière sortie

Week-end Jeunes LISPEL

11 au 13 novembre 2016

 

Lire la suite...