Entente Spéléologique Vosgienne

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Dernières sorties Jubilé de l'USAN

JUBILE DE L’USAN

26-27 novembre 2011

Samedi  : arrivée au « Fort Aventure » ancien Fort Pélissier à 14h00 où nous recevons la pochette du cinquantenaire garnie outre les badges et autocollants, d’une intéressante publication rétrospective de l’USAN le club nancéen réalisée pour l’occasion. Les groupes préconstitués se forment : Gérard, Xavier et Luc iront visiter la mine de fer de Neuves Maisons. Jean-Jacques et Benoît attendent en vain le guide qui doit leur faire visiter le spéléodrome de Nancy que JJ a entrevu voici 20 ans à l’occasion de son inauguration. Une charmante demoiselle dont c’est la première sortie les accompagne ainsi que le fils de Christophe Prévot Théo. Finalement, las d’attendre, c’est François Nus qui les accompagnera ; on ne sait toujours pas si la traversée par le P.60 sera possible.

alt La traversée du Spéléodrome : Après un très long trajet bizarre, nous retrouvons à l’orée du bois le guide perdu qui équipera le puits de la Vierge, sésame de la traversée : ouf ! On ne fera pas d’aller et retour ! Le P.60 busé est vite avalé avec un petit frisson lors du passage sur une tonche de la corde. Notre guide conférencier nous commente par le menu la descente de cet ancien collecteur d’eau potable pour la ville de Nancy. Nous marchons dans un épais lit de pisolithes immaculées très original. De temps en temps, une douche tombant du plafond d’un orifice évocateur nous rafraîchit. Notre orateur troglodyte est intarissable : à l’heure prévue de l’apéro, nous ne sommes qu’à mi-parcours !

La déambulation finit par devenir monotone égayée par la descente d’escaliers calcités ou le passage de deux portes blindées de sous-marin. Nous touchons au but à la fin de l’apéro mais notre guide, alias monsieur plus, veut nous en montrer davantage en nous faisant suivre un gros pipe-line que nous devons acalifourchonner. Après une ultime galerie terreuse nous regagnons enfin à mi-hauteur le train d’échelles qui doit nous remonter de 30 mètres à la surface. Une ultime grosse frayeur nous étreint au moment où les projections commencent en découvrant le lourd sas de sortie bloqué avec sa barre de contre poids pliée à angle droit ! Va-t-il falloir remonter sur 60 m la corde ? Après 15 mn d’acharnement anxieux nous arrivons à entrouvrir le bazar et à nous vautrer dehors. Il fait nuit noire ; s’ensuit une longue marche forestière jusqu’aux voitures. Le trajet du retour sera également rallongé par notre guide lancé dans un discours enflammé à sa jolie passagère. Notre GPS devient fou à force de se recaler.

alt

 

Pendant ce temps, Gérard, Xavier et Luc se faufilent dans les galeries de la mine de fer de Neuves-Maisons, emmenés par leur guide, un ancien plus large que haut. Tout au long du parcours, il nous conte avec enthousiasme le métier qu’il a exercé durant plus de 35 ans, forant des trous dans le plafond, pour enfiler les longs pitons destinés à maintenir la roche ; lui et ses camarades de travail furent les derniers à être payés à la pièce. Il nous conta le dur travail du mineur, tout en parcourant ces galeries que lui et ses camarades ont remises en état et font visiter pour une contribution modique.

alt alt

Rentrés au fort, un apéritif copieux nous attend, suivi d’une projection de diaporama en 3 dimensions, à vous couper le souffle.

A l’arrivée de JJ et Benoit, les projections 3D de Daniel Chailloux sont bien entamées et ils ne verrons que les derniers diaporamas de toute beauté.

 


Le repas copieux et mérité (pour nous !) se déroule dans une joyeuse ambiance. Il est clôturé par un discours d’un Daniel Prévot ému rendant hommage aux anciens présents. A minuit, nous nous dirigeons vers le dortoir militaire glacial et poussiéreux où JJ et son fils passeront une nuit affreuse sur des lits de camp made in DDR forgés par un rude koulak trotskiste. Au cours de ce repas, nous avons fait la connaissance de Marc Durand, un ancien du GSPV qui créa avec Daniel l'USAN.

alt alt

 

Dimanche  : Réveil aux aurores pour ceux qui ont dormi et petit dèj. Gérard va visiter le sentier des Deuilles du Toulois pendant que Xavier, Luc et Benoît vont visiter le fort de Villey le Sec, ouvrage fortifié Serré de Rivière qui devait empêcher les Allemands de nous remettre la pâtée après la défaite de 1870. Daniel Chailloux qui nous emmène tente de convertir Jean-Jacques à la 3D ; pourquoi pas à la condition de devenir le nouvel amant de Liliane Betancourt (ce qui ne saurait tarder)… Nous explorons les moindres recoins du fort guidé par un Usanien administrateur de l’association qui a effectué ici un travail de titan, aidée par un troupeau de biquettes et de vaches Highlands chargées de débroussailler l’immense site. Nous admirons l’ingéniosité sans borne que l’homme a toujours montré pour estourbir son prochain en engloutissant des montagnes de francs or. Les moments forts de la visite seront les tourelles blindées escamotables en état de marche avec leurs canons graissés prêts à tirer, des poudrières d’une sécheresse incroyable, une émouvante crypte mausolée d’un original à la mémoire des sans-grades tués de la Grande Guerre et un impressionnant musée de militaria qui ravit l’amateur de ferblanteries guerrières dont je suis à ma grande honte de réformé P4 antimilitariste. Après 4 heures de visite, c’est les jambes en coton que nous regagnons notre autre fort pour engloutir un plantureux pique-nique avant notre retour dans nos Vosges reculées. alt

 

alt alt alt alt alt

Pendant ce temps, Gérard prend le chemin des Deuilles, dans la voiture d’Alain WEBER qui fut pendant de longues années membre de feu la SESAM. Les Deuilles sont des résurgences-exurgences qui témoignent d’une activité hydrologique souterraine importante. Nous parcourons donc le Toulois, passant par la deuille de Crézille, le trou des glanes, recherchant dans la forêt l’ouverture donnant sur le ruisseau souterrain du Chahalot. Sortie très documentée, animée par Pascal de l’USAN et complétée par les commentaire d’un quidam érudit rencontré en chemin.

deuille de Crezilles La deuille de Crézille

alt Le trou des Glanes

alt Le Chahalot

Un grand merci à l’USAN pour ce charmant week-end. Sachons profiter de toutes ces occasions conviviales lorsqu’elles se présentent !

J.Jacques, Gérard.

 

Rechercher

La dernière sortie

Week-end Jeunes LISPEL

11 au 13 novembre 2016

 

Lire la suite...