Entente Spéléologique Vosgienne

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Dernières sorties Cerres_les_Norroy


Sortie spéléo

Rivière de Cerres-les-Norroy (70)

Jeudi 2 juin 2011


Par une belle matinée, nous avions rendez-vous, Jean-Jacques, Benoît et moi-même devant l’église de Cerres-les-Norroy, près de cette splendide fontaine.

Le rendez-vous était prévu à 9 h 30. J’arrive à 9 h 28 ; Jean-Jacques était déjà là, plongé dans une de ses lectures favorites.

Départ, tête baissée, pour le trou convoité. Pas de chance, la première route venue n’était pas la bonne. Demi-tour ; nous prenons donc la D26 qui doit nous amener au trou. Encore un va et vient sur cette route, pour enfin arriver au bon endroit !

On gare les voitures dans le sous-bois, aucun parking n’étant prévu au bord de la route.

On s’équipe : néoprène qui va nous faire souffrir.

Après une légère recherche, et après avoir pénétré dans l’enclos qui entoure le trou, en passant sous le grillage, comme beaucoup, nous nous trouvons au bord du trou.

Jean-Jacques équipe avec une main de maître le puits d’entrée : amarrage naturel, déviation, deux fractios, tout cela avec des nœuds de huit.

alt   alt   alt

Arrivés en bas, sur le cône d’éboulis, nous nous délestons de notre attirail de spéléos et descendons, vraisemblablement en direction de l’amont. Demi-tour Nous recherchons le passage et par des conduits plus que réduits et avec beaucoup de contorsions, nous débouchons enfin dans le réseau aval.

Le réseau est en étiage ; quelques passages nous permettent enfin de nous rafraîchir.
Nous progressons rapidement et atteignons le siphon que nous ne tentons pas.

Au retour, nous faisons une incursion dans un réseau affluent, beaucoup plus joli que la rivière principale.
Finalement, nous rejoignons le cône d’éboulis par un chemin bien plus simple qu’à l’aller.

Benoît retourne aux voitures, Jean-Jacques déséquipe, assisté par Gérard.

Arrivé à la voiture, Gérard constate que les portières ne sont pas fermées ; le matériel, à l’intérieur a été retourné ! Grosse frayeur ! Benoît avait bien remarqué que les portières n’étaient pas fermées, mais n’avait rien remarqué. Après nous être changé, c’est l’inventaire des voitures. Heureusement, les matériels de valeur, ainsi que les porte-feuilles, avaient été bien camouflés. Seuls les porte-monnaies avaient disparu de nos poches. Bilan les porte-monnaies, 30 et 20 euros sont à mettre à l’actif de ce cambriolage sans effraction. Mais au fait, comment ont-ils fait ? Il doit y avoir dans le commerce des scanners pour tester toutes les combinaisons des commandes centralisées ? « Rien ne vaut la Logan ! », dixit JJ ; mais on aurait peut-être eu une portière forcée ou une vitre brisée, et cela nous aurait coûté bien plus que nos 50 euros ! Conclusion, il ne faut rien laisser de valeur dans nos véhicules.

Gérard.


altalt

 


 

Rechercher

La dernière sortie

Week-end Jeunes LISPEL

11 au 13 novembre 2016

 

Lire la suite...