Entente Spéléologique Vosgienne

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Dernières sorties Sortie équipement 30 octobre 2010

Sortie équipement

Carrières de Savonnières en Perthois

30 octobre 2010

 

 

Participants : Xavier, Jean-Luc.
 
Départ de Nancy samedi 30 octobre à 8h30, avec un léger retard pour cause de tête en l’air. Arrivée aux carrières de la Savonnières un peu avant 10h, juste à temps pour constater qu’un stage fédéral occupait les lieux.
 
Nous avons à peine eu le temps de prendre connaissance de leur programme que les pompiers arrivèrent pour un exercice. Décidément, ces carrières furent bien fréquentées ce week-end de fin octobre.  Il nous fallut donc mûres réflexions pour recadrer les objectifs du jour. Puis, décision prise de tenter d’équiper le P28 de la grande Viaille, nous voilà à reprendre complètement l’organisation des kits.
 
C’est donc à une heure bien avancée que nous entrons finalement dans les carrières en direction du trou préalablement choisi. Face au boulevard béant s’offrant à l’exploration, nous choisissons finalement de n’emporter que le kit d’équipement, quelques granys dans les poches et une bouteille d’eau. Puis nous nous engageons dans la faille.

 
C’est alors que nous constatons rapidement que celle-ci s’élargit brusquement… nous venions simplement de contourner un des piliers de la carrière ; qu’à cela ne tienne, nous nous engageons à nouveau dans la faille qui continue… pour retrouver un nouvel élargissement brusque et immédiat de la faille. Et zut, second pilier contourné.
 
Là nous décidons alors de faire le tour des piliers pour être sûrs de ne pas nous retrouver à nouveau dans les carrières au bout de quelques mètres de progression. Une fois constaté que nous étions bien devant le bon départ, nous nous engageons alors enfin dans la faille.
 
Version 1 mythomane: malgré une progression difficile nous avançons doucement mais sûrement dans les méandres étroits de cette faille qui nous semble interminable et arrivons avec soulagement à l’entrée du puits que Xavier s’empresse d’équiper à la perfection. La descente, s’effectue sans problème et arrivés au pied du puits, après un grany durement mérité, nous remontons rapidement pour effectuer le chemin du retour. Face à notre progression rapide et quasi-professionnelle, nous décidons alors de reprendre le programme initialement choisi et nous dirigeons alors vers l’Avenir.
 
Version 2 réelle : après une progression compliquée de quelques mètres épuisants, nous décidons finalement de rebrousser chemin et choisissons alors de tenter un double équipement de l’Avenir.


 
Arrivés à l’entrée de l’avenir, il nous faut faire un point sur les cordes emportées suite aux changements de programmes répétés et connaître notre capacité d’équipement. Nous choisissons alors de tenter l’Avenir 71, qu’aucun de nous n’a encore tenté.
 
Après quelques difficultés pour trouver un amarrage sécurisé, Xavier s’entraînant pour le stage initiateur, assure merveilleusement à l’équipement.
 
Et nous pouvons alors nous engager dans l’Avenir, malgré quelques doutes sur la localisation de la bifurcation pour accéder à l’Avenir 71. Heureusement, nous croisons alors le groupe des pompiers, qui eux aussi ayant choisi de faire cette partie de la cavité, nous renseignent.

C’est alors que les difficultés s’accroissent. Entre les pompiers qui sortent de l’Avenir 71 pour descendre au fond, le groupe du stage fédéral, qui lui remonte de son exploration, et nous pauvres ESVistes qui souhaitent s’engager à la suite des pompiers, nous devons alors nous organiser pour laisser le
passage se désengorger.
 
Puis la situation se débloquant, nous continuons alors notre progression grâce à l’équipement sans faille de notre futur initiateur. 
 
Version 1 mythomane: arrivés au fond de l’Avenir 71, nous retournons sur nos pas, pour enchaîner avec la descente vers le fond de la cavité, puis remonter dans les carrières. Devant notre forme éblouissante et notre performance digne du Guinness book, nous choisissons alors de nous diriger vers la Sonnette.
 
Version 2 réelle : nous nous arrêtons à la base du P10 de l’Avenir 71 pour retourner sur nos pas. Devant la trop haute fréquentation du lieu, nous choisissons alors de remonter pour tenter la Sonnette.
 
Arrivés à l’entrée de la Sonnette, nous prenons le temps de nous collationner. Non pas que nous ayons besoin de reprendre des forces, mais pour laisser le temps à l’équipe de spéléo engagée dans la cavité, de remonter. Nous prenons le temps de discuter un peu avec eux, avant de nous engager à notre tour.
 












La cavité étant déjà équipée, c’est en un éclair que nous effectuons la descente et la remontée, enchaînant avec une facilité déconcertante la succession de puits.   








Débordant encore d’énergie, nous décidons donc d’installer un bivouac puis de faire une partie de tennis dans les carrières.
Le match fût très serré, mais Xavier fini par s’imposer par 7/5 ; 6/7 ; 8/7 ; 9/8.
 









Pour nous remettre de cet effort nous avons profité un peu du bivouac. Avant de retourner vers la lumière où nous avons savouré une canette bien méritée avant de repartir vers nos foyers.
 
 

Rechercher

La dernière sortie

Week-end Jeunes LISPEL

11 au 13 novembre 2016

 

Lire la suite...