Entente Spéléologique Vosgienne

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Dernières sorties Sortie à Ouzène en famille 22 au 24 février 2010


SORTIE à OUZENE

  (en famille)

 

22 au 24 Février 2010.

LA RELEVE !

    

Sortie organisée dans le cadre d’une proposition d’interclub, sur 3 jours en période de « vacances » d’hiver. Très peu de spéléos étant libres à cette date, se sont retrouvés au gîte de Montrond le Château : JJ + femme et enfants (3),  et Marc + femme et enfants (3) + neveu et nièce.

 

     

 

OBJECTIF "OUZENE"

Les buts de la sortie :

# souhaités, rêvés : tout équiper et transformer la cavité en un vaste terrain de jeux dans lequel retentiraient les échos des cris de joie et les rires de toute cette folle jeunesse, emplie du bonheur de la pratique de la spéléo sans entrave, mais bien longée quand même.

 


 

# de façon plus pragmatique : on fait ce qu’on peut et on avise.

 

ON A MARCHE DANS OUZENE...

 

# J1 10h30 : départ de Escles où nous remplissons voiture et remorque de matos et de gamins (Benoit-fils-JJ 17 ans, Vincent-neveu-Marc 17 ans, Emeline-fille-Marc 15 ans).

12h30, bouffe au gîte.

 

15h30, tout le monde est au bord du trou. J’équipe le P28 et on engage les 3 gamins : JJ surveille et guide depuis le haut ( tête de puits + 1er fractio), je récupère au niveau du 2ème fractio et les encadre de visu et par la pensée (ou la prière) pour le 3ème fractio , le déviateur et le dernier frac.

Equipement du P18 en double. JJ assure depuis le bas, je guide les jeunes dans leur progression  en haut du puits.

 

   
   

 

Benoit découvre la mythique étroiture et s’engouffre dedans sans ôter quoi que ce soit de son matos, tant est grande son impatience et juvénile son insouciance. Il fera un aller-retour éclair avant que JJ sidéré ait eu le temps de fermer la bouche, ouverte d’effroi, d’ébahissement ou de fierté . Emeline franchira le passage derrière moi (qui fus obligé tout de même de me désaper complètement), suivie de près par Vincent qui aura conservé son baudard, sa dudule, son casque, et aura traversé sur le dos, inconscients les parents ! Petite balade , visite des lieux (de l’eau jusqu’aux genoux, tiens je ne me rappelais pas). On repasse dans l’ordre inverse sans rien changer aux « habitudes » de l’aller.

 


 

Remontée tranquille, sortie 21h30.

A noter que les trois jeunes avaient déjà fait un peu de spéléo alpine, en particulier dans le Vercors lors des rencontres européennes de 2008, mais n’avaient passé qu’une fois un fractio.

 

# J2 : 8h00 tout le monde dort, aucun intérêt dans le récit.

10h00, lever poussif, des muscles nouveaux sont apparus pendant la nuit.

11h00, avec Vincent, je retourne équiper le P15 avec une C34, et arrivé en bas, le flash ! La galère lors du stage de l’an dernier, les milliers de mouskifs nécessaires, les cordes trop courtes, les passages de nœud, etc… Et l’intérêt de faire et conserver une fiche d’équipement, à jour !!!… Vincent aura moins apprécié cette descente que par le P28 : roche glissante, fractio mal aisé contre paroi sans prise de pieds, plein jour, muscles nouveaux ?

13h00 : Retour gîte où nous attend le reste de la famille arrivée avec le repas (7 miss au total !).

15h30 : la gent féminine au grand complet va faire une balade au château ruiné de Montrond.

JJ, B, V, et moi redescendons par le P28 afin de faire un tour sur le réseau sup (promenade/équipement au delà du P30 médian), puis déséquipons la totalité.

 


 

18h30 : sortie du trou, retour gîte, saine fatigue générale, dodo dans une ambiance de colonie de vacances…

 

# J3 : 9h30 copieux petit dèj préparatoire à l’effort de la descente initiatique pour : Marion (JJ-fille 19 ans), Lucie (Marc-nièce 14 ans), Julia et Chloée (Marc-filles, 17 et 11 ans), ces deux dernières ayant déjà une petite expérience de la progression sur corde, en situation simple.

10h30, tous au bord du P15, que je rééquipe en double. JJ vérifie l’équipement individuel et assure depuis le haut la progression vers le trou. Je contrôle la bonne marche de la descente, Emeline ayant été réquisitionnée pour assurer depuis le fond et accueillir les premières arrivées.

 


 

14h30 : les 4 novices ont effectué leur première descente de puits, et se sont fait une petite idée de la suite du parcours par une visite du boyau d’accès au puits suivant, prémices d’une future explo, plus longue et plus complète ?

15h00 : lavage matos, repas, nettoyage.

17h30 : départ pour les Vosges.

 

REMARQUES – CONCLUSION

 

Beaucoup de chance avec le temps, la pluie nous a bien épargnée, le soleil nous chauffant même avec a propos lors de notre aventure en plein air dans le P15.

Il se confirme que le gouffre d’Ouzène présente beaucoup de qualités pour de l’initiation ou de l’approfondissement de la pratique de la spéléo alpine : diversité des approches de par les 2 puits d’entrée, variété et nombre des puits, progression sur main-courante, paysages ( !), possibilité de traversée, une petite excitation étant surajoutée lors du passage de l’étroiture.

Chacun et chacune aura, semble-t-il trouvé à se féliciter de sa propre réalisation, et de ses propres progrès.

JJ aura découvert un grand fiston à l’aise, débrouille, et calme, et une ainée susceptible de se lancer dans l’aventure (avec un peu de motivation…).

Quant à moi, j’ai apprécié l’engouement de tous les jeunes et suis partant pour une la même en couleur...

 Voir les autres photos ici.

 

Bravo les filles !

 

 

Rechercher

La dernière sortie

Week-end Jeunes LISPEL

11 au 13 novembre 2016

 

Lire la suite...