Entente Spéléologique Vosgienne

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Dernières sorties 2019-03-02 Colloque désobstruction Azé

 

Congrès « désobstruction » à Azé

 9 et 10 mars 2019

Un congrès sur la désob. Spéléologique, voilà un sujet novateur et intéressant pour nous pauvres béotiens qui tâtonnons à Trampot. Quand en plus cela se passe à une distance raisonnable à Azé près de Cluny en Bourgogne et qu’une visite des grottes est programmée ; pourquoi bouder son plaisir ! C’est ainsi que Gégé et moi partons vendredi après-midi pour être fins prêts à 9h00 samedi pour les premières communications. La solution d’hébergement économique choisie est le camping car de Gérard, Saint des Saints, graal absolu, thébaïde sacrée où chaque geste est ritualisé à l’extrême que j’allais découvrir... La première nuit est fraîche sous les arcades de la place du village à quelques mètres des croissants et de la salle du congrès. Gégé peste toute la nuit contre son appareil anti apnées qui ne daigne pas fonctionner en 12 volts.

Samedi, Premier jour :on découvre la salle à la déco du plafond psychédélique. L’assistance est plutôt chenue et grisonnante avec peu de têtes connues des ours de vosgiens : Stéphane Jaillet, l’immarcescible José Prévot et le clone d’Armanini qui viendra nous saluer avec son chien sauf que l’on se rendra compte à la fin que ce n’était pas lui ! Les communications s’enchaînent plus ou moins intéressantes avec un rapport avec le thème parfois un peu tiré par les cheveux.

marchand du temple

L'assistance où est la relève L'assistance

 De temps à autres un film vient redonner du « peps » au programme. La Suisse joue le rôle de boute en train avec un franc succès et distribution de chocolats et à l’opposé un représentant spéléo du Service Régional de l’Archéologie de ? même en ayant raison sur le fond viendra avec le tact proverbial de cette administration démonter la tête publiquement d’un spéléo de base plein de bonne volonté.

communication

Nous découvrons au cours de la journée que nous sommes vraiment des petites b... avec nos trois mètres à percer face à des Suisses ayant creusé avec force pentrite un tunnel de 40 mètres à moins 500 ou des Normands et Bourguignons qui sont obligé de se créer leurs grottes en les dégageant de fond en combles des alluvions qui les remplissent. Nous apprenons quelques astuces intéressantes tant au niveau du matériel que de l’ingénierie : on retient qu’il faut mettre le paquet dés le début en forant profond, large et en bourrant frénétiquement et surtout qu’il faut être à l’aise dans la chose dés le début de la désob ; ce qu’a confirmé notre expérience du puits des Moustiques à Debain. En soirée nous allons déguster du vin dans une cave viticole d’Azé qui nous offre un apéro pantagruélique.

cave d'Azé yeux plus grands que le ventre y'a d'la joie !

On remet ça ensuite avec le grand repas du congrès arrosé de Bourgogne blanc excellent et de rouge pas dégueu.

vive vasarely !

Nous changeons de lieu de couchage car les arcades sont réservées au marché du lendemain et nous finissons dans un vaste lieu de stockage d’urnes et de caveaux funéraires. Là, au moins, on ne sera pas dérangés !


Dimanche : re-belotte : communications toute la matinée ; un ancien entrepreneur de carrière nous montre des techniques semi industrielles inédites de forage et nous laisse quelques échantillons de contenants à essayer.

Nous mangeons dans le CC au parking des grottes ; je parviens à peine à entamer le 10e de tout ce que j’ai apporté en bouffe.

14h00 : la troupe bruyante arrive, c’est à qui arborera la tenue la plus sale possible car il est de bon ton désormais de ne plus nettoyer son matos pour « prouver qu’on en est ! ». Nous nous contenterons de la visite touristique car nous voulons lever le camp à 16 heures.

La visite est intéressante à la fois par l’immense travail de désobstruction intégrale mené ici et l’important gisement de faune quaternaire piégé là par les sédiments : des dizaines de squelettes d’Ursus Spelaeus et lions des cavernes parsèment l’itinéraire. Quelques concrétions dont un gour entier provenant d’autres grottes ont été transportés là et scellés maladroitement au ciment car il faut donner au touriste ce qu’il vient chercher ! La grotte est toujours en chantier et des dizaines de taupes industrieuses se relaient chaque week end pour en allonger le développement.

gisement faunique lion des cavernes ou crâne de Macronien ours des cavernes

plus d'actualité rivière d'Azé grotte d'Azé

à quand ça à Trampot

Pendant qu’à 15h45 Gérard regagne en courant sa maison à roulettes, je vais faire un tour dans la rivière attenante où je me salis un peu rien que pour le plaisir coupable de l’entendre râler. Nous quittons manu militari les lieux à 16h15 avant d’affronter sur l’autoroute une alerte rouge aux vents violents et pluie avec des essuies glace à la consistance du bubble gum. Ça chahute dur à 130 à l’heure sans visibilité et je manque de mouiller mon siège. Ce rythme infernal se poursuivra sur les minuscules départementales de la plaine vosgienne ; nous arriverons vivants à 19h30 à Escles. J’allume un cierge à la Madone, mes cheveux sont devenus tout blancs. En bref, un excellent week end formateur en tous points notamment dans l’art délicat de maitriser ses sphincters en toutes circonstances et de les relâcher avec précision dans un orifice de 20 cm. de diamètre, dimensions de la lunette des ouah ouahs du CC.

JiJi, grand traumatisé de la route

 

Rechercher

La dernière sortie

LE TROU PINARD

Valleroy le Bois, Haute Saône

8 mai 2019

P5080108

Lire la suite...