Entente Spéléologique Vosgienne

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Dernières sorties 2018-06-03 Pourpevelle

Dimanche 3 Juin 2018

Gouffre de Pourpevelle à Soye (70)

Samedi : La Combe Aînée

Participants : Sébastien-Benoît-Xavier-Marc

 

6h30 ce matin du dimanche 3 juin, le clairon résonne dans la carrée. Pas de grasse mat’chez les braves, quelle pitié ! A 7h tout le monde se retrouve devant le petit déj traditionnel isidorien, et ainsi, tôt partis nous prenons le soleil déjà chaud sur le parking de Pourpevelle dès 8h30.

 

9h30 : Marc commence l’équipement du P10 d’entrée. On emprunte le P33 après la salle cahotique, puis le réseau sud au bas du grand puits. NB : le brochage transforme l’équipement en jeu d’enfant, puisqu’il s’agit de repérer les belles boucles brillantes des broches pour progresser sans se poser d’autres questions...

 

Galerie des gours, déjà quelques beaux paysages aquatiques et nécessitant parfois l’utilisation de vires plus ou moins tonchées, installées à demeure pour le passage de baignoires profonde où l’on hésite à se tremper dès le démarrage de l’explo. Evidemment au retour on se pose moins de questions...

    

     

On oblique à droite dans l’argile d’un boyau ou le ramping est de mise. La sortie de la veille se rappelle dans les muscles et les articulations...

Dans le secteur du guano nous rencontrons une « boule » de chauves-souris, accrochée au plafond et juste en contrebas, des nystagmus, ni fargus, nistradamus, enfin des crevettes cavernicoles se propulsant sur le côté dans l’onde pure d’une mare enrichie aux déjections de chiroptères.

 

Poursuite par le delta de l’Amazone, responsable d’acrobaties diverses, de baignades involontaires, mais aussi de haltes, questionnements, supputations. Notre guide Benoît est confiant dans sa lecture du plan et il nous conduira direct par le bon embranchement à la galerie des cristaux (anciens gours à sec formant le plancher crevé d’une galerie parfois très basse où il faut ramper sur 70m).

 

S’ensuivra la traversée de vastes gours magnifiques et joliment concrétionnés atteints par une petite fenêtre pour certains, un boyau entre colonnes et stalagmites pour d’autres plus reptiliens.

   

   

Peu avant la galerie de la voûte mouillante un panneau avertit du danger. Benoît et Marc iront se rendre compte de l’allure de cette voûte (30 cm au max entre le niveau de l’eau et le plafond, immersion nécessaire, on se les caille, ça ira pour aujourd’hui ! Rappel : il pleut copieusement depuis 3 semaines bientôt, ce n’est pas la onfiguration idéale pour de l’aquatique craignos). Xavier et Sébastien ont dressé la table, ça sent la cahouète à plein nez à 50m à la ronde.

Repas en tremblant de froid à l’entrée donc de la galerie de la VM. Et amorce du retour dès 13h30.

 

La forte motivation d’un retour au soleil radieux soufflera les premiers spéléos au travers des boyaux et laminoirs, par-dessus les gours et baignoires et les verra sortis deux heures plus tard.

Xav et Séb déséquipent et sont sortis à 16h.

Belle sortie qui donne un goût de reviens-y. Le réseau est tellement vaste qu’il peut être exploré sur plusieurs sorties. Et des explos plus longues. Privilégier les périodes sèches de préférences...

 

TPST max : 6 heures 30

Marc.

 

 

Rechercher

La dernière sortie

30 Juin 2018

Debain-Sans Vallois (88)

Galerie des Stalactites

par le puits des moustiques

Lire la suite...