Entente Spéléologique Vosgienne

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Dernières sorties 2018-01-20 La Malatière

Week end spéléo initiation des 20 et 21 janvier 2018



L’ESV sort enfin de sa torpeur et de son parasitage goulu des activités des autres clubs en organisant un week-end d’initiation dans le Doubs. Il devait répondre aux demandes des personnes enthousiastes au sortir des JNS de ces dernières années qui voulaient en voir plus mais l’enthousiasme est devenu de nos jours une denrée hautement volatile et sans nouvelles de tous ces gens ce sont finalement des collègues de Xavier : Aline, Mohamed, Bruno et Eva une connaissance de Sébastien qui auront l’insigne privilège d’être choyés, dorlotés, cocoonés ces deux jours et il fallait bien ça pour résister aux assauts des éléments furieux qui se déchaînèrent ce week-end sur la France entière!

A 10 heures samedi, tout le monde est là sur le parking devenu une place de débardage de la grotte de la Malatière à Bournois ; grotte idéale pour l’initiation qui développe un panel complet de toutes les joyeusetés physiques que l’on peut rencontrer sous terre et de tous les paysages souterrains aussi. Nous nous équipons sous une averse continue de pluie limite neige fondue avant d’affronter la toile d’araignée savamment tissée par Marc arrivé plus tôt qui équipe le puits d’entrée. Il est là, à l’affut, tapi dans un recoin tel une hideuse mygale sous son ineffable bonnet et se jette sur le premier arrivé avec une voracité pédagogique à peine contenue !

Xavier conscient de ses responsabilités briffe ses collègues.

Tout le monde dégringole ce premier obstacle et c’est parti pour 6 bonnes heures d’explo physique et glissante car l’eau du ciel a quand même percé les 30 mètres de roche du plafond et tout le réseau d’habitude sec est copieusement mouillé ; il est difficile d’éviter de se remplir les bottes. Petite séquence émotion pour Aline et JJ au passage de l’étroiture mais ça passe bien - limite - encore - toujours (rayer les mentions inutiles) pour les deux.

On mange à l’ancien fond et JJ, Xavier, Gérard repartent vite pour accompagner Aline qui se refroidit rapidement dans ses baskets à strass swaroski pendant que les autres vont découvrir la formidable désobstruction qui a permis de révéler le nouveau réseau. Ils rattraperont la première escouade dans l’étroiture plus facile à passer en ce sens. Aline prendra un bain complet au sortir d’une main courante renforçant encore le besoin de sortir au plus vite.

Nous sortons à la nuit dans un petit crachin et direction le gîte de la Folle Avoine à Bouhans les Montbozon où Sylvie nous attend les pieds dans les pantoufles. Il est 19h et nous pouvons ranger le matériel dans l’écurie juste à côté.

Nous retrouvons ce charmant havre de paix déjà fréquenté et son poêle à pellets ronronnant pour nous livrer à de folles agapes préparées par JJ à savoir une daube de grouick grouick des forêts Arlangeoises sur son canapé de cryptogames de l’étang de Puthières. Gérard nous régalera pour fêter ses 77 années de crémant pour mouiller des galettes dont la famille Gaffiot squattera les fèves (magouille et compagnie a encore frappé!) ; s’enchaînera une AG de l’ESV vite envoyée et déjà les yeux se ferment sur une nuit réparatrice sauf pour Xavier égaré dans la chambre des ronfleurs (euse) qui devra trouver refuge dans les douches.

Dimanche 8 heures : debout tout le monde ! On doit avoir décanié pour 10 heures ! Sébastien et Eva insatiables nous quittent pour rejoindre Ouzène et les Aragonites.

A notre programme : descendre le premier puits de Pourpevelle pour nos primos pratiquants en vue d’apprendre à passer un fractionnement et se frotter au gaz dans le dos et en dessous. Le plateau grouille de Nemrods en armes et on craint de se prendre une balle perdue.

Les Gaffiot et Gégé ont déclaré forfaits et partent chercher l’entrée de la grotte préhistorique de la Tuilerie à Gondenans-Montby qui semble sympathique. Ils la trouveront du premier coup grâce au flair de Gégé.

Benoit s’y enfonce muni de son seul portable et ressort propre ; JJ fait cinq mètres et ruine ses fringues. On reviendra ! Chacun retourne dans ses pénates en passant au lavoir de Harol où Marc et Benoit frotteront encore à la nuit tombée un matos bien crado.

JJ

 
antre des damns 012

Connectés

Nous avons 16 invités en ligne
mod_vvisit_counterAujourd'hui28

Rechercher

La dernière sortie

Initiation à la Malatière

janvier 2018

Lire la suite...