Entente Spéléologique Vosgienne

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Dernières sorties 2014-01-25 Pourpevelle

Pourpevelle

 direction la barrière blanche

 Sortie du 25 janvier 2014

 
 
 Participants : Nicolas et Joanna

Entrée : 10 h 30 - sortie : 19 h 30 / TPST : 9 h

 

En cette journée de plutôt beau temps (vu la météo ces derniers jours, disons que s’il ne pleut pas, c’est qu’il fait beau, nous découvrons l’entrée de Pourpevelle, depuis le temps qu’on nous en parle, nous y voilà enfin.

Pour ma part, c’est la marche d’approche la plus courte que j’ai pu effectuer depuis que je fais de la spéléo.

Objectif de la sortie : découverte de cette cavité direction la Barrière blanche et l’Avenue Sud…

 Nico équipe le vaste puits d’entrée, puis nous descendons le cône d’éboulis rendu glissant par la haute fréquentation du gouffre. Les mains courantes et puits suivants sont brochés, il est d’ailleurs à noter que ça frotte un peu dans les deux petits puits précédent le P33 fractionné.

A la base des puits, nous savons que nous devons rejoindre le réseau Nord puis Sud en prenant à gauche quelque part dans l’éboulis. Arrivés dans une vaste galerie, la description tirée de la bibliographie confirme que nous sommes bien entrés dans le réseau Nord, nous n’avons pas pour autant identifié l’entrée du réseau Ouest.

Nous parcourons le réseau Nord, et arrivons vers la diaclase Weité où s’ouvrent de magnifiques gours, dont un particulièrement grand et joli. Nous nous rendons alors compte que nous avons mal apprécié l’échelle de la topo et que la bifurcation pour le réseau sud est bien derrière nous. Mais ça valait le coup d’œil !!!

Nous entrons dans le réseau sud, par la galerie des « voûtes basses », qui nous maintient à 4 pattes pendant un petit moment (mais le sol est relativement confortable, il ne s’agit pas là de grosses cupules calcaires aiguisées). Le plafond se relève et nous arrivons face à de jolis gours aux abords joliment concrétionnés : le dernier se franchit à l’aide d’une corde, mais ça passe. Et nous voilà avec de l’eau dans les bottes !!! Pas grave, nous savions à quoi nous attendre et le meilleur reste à venir !!

Après avoir rampé entre de jolies coulées de calcites, nous prenons à droite direction le P8, ce dernier étant équipé en fixe.

Nous continuons, direction le Guano, et là plouf !!! De l’eau jusqu’à la taille. Mais ça vaut le coup car s’ensuit alors une jolie rivière, de belles marmites profondes et de beaux passages aquatiques. Puis c’est la fin de l’eau, le plafond s’abaisse, nous continuons au plus évident comme indiqué dans la description. La galerie devient alors très large. Nous accédons ensuite par la droite à la galerie des cristaux. Nous rampons alors au milieu d’anciens gours aux abords cristallisés, c’est de toute beauté !

Nous apercevons alors à gauche le passage désobstrué de la galerie d’accès, et nous nous y frottons… et là nous arrivons sur un laminoir aquatique ou disons plutôt une voûte basse (très basse) : impossible de se mettre à 4 pattes, et ne restant que 20 cm entre l’eau et le plafond, c’est avec regret que nous nous résignons… Mais il reste un espoir : le passage en direct par la galerie des cristaux... et c’est avec surprise que la progression s’avère bien plus facile, dos courbé au dessus de l’eau, nous accédons à un magnifique gours aux abords concrétionnés, un petit plouf dans le gour et nous voilà dans la galerie d’accès.

Nous continuons notre progression dans la « galerie d’accès », au « carrefour » prenons direction la « galerie de la voûte mouillante »… Plein d’espoir, nous continuons, le plafond commence à s’abaisser et nous rampons dans des zones bien mouilleuses en passant de petits gours. Et là je m’arrête sur une voûte basse mouillante (ce que je préfère), je vois Nico arriver et lui dit qu’il y a un petit problème… C’est le même scénario qu’une heure plus tôt : impossible de se mettre à 4 pattes, il ne reste qu’une vingtaine de cm entre le plafond et l’eau… La seule possibilité pour franchir ce passage, c’est de se mettre sur le dos, et de profiter pleinement de cette eau froide qui entre par la nuque, et vous anesthésie les muscles du dos… Et là nous manquons tous les deux de courage pour nous lancer… Il nous aurait fallu un compagnon aquaphile courageux qui aurait réussi à passer et à nous motiver, un Marc ou un JJ par exemple, mais nous ne sommes que tous les deux et c’est le flop… Dégoutés de savoir que la cheminée de 14 m, et par conséquent l’accès à la suite du réseau, ne se situe qu’à quelques mètres devant nous, nous faisons demi tour… Mais la visite valait déjà bien le détour !!!

Sortis plus tôt que prévu, nous avons donc pu profiter d’une bonne pizza achetée à l’Isle sur le Doubs, et d’une bonne dose de sommeil…

Joanna

 

Rechercher

La dernière sortie

Week-end Jeunes LISPEL

11 au 13 novembre 2016

 

Lire la suite...