Entente Spéléologique Vosgienne

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Dernières sorties 2013-04-20 Barnum SSF68

Exercice Spéléo Secours Hartmannswillerkopf

Samedi 20 avril 2013

 

Benoit veille au grain


Nous avons profité Franck, Benoit et moi de l’exercice secours annuel du Spéléo-Secours Alsace, autant pour participer à un barnum à l’organisation tip top, que pour découvrir le site du vieil Armand où nos braves pioupious de 14/18 se sont affrontés parfois à quelques mètres de distance aux casques à pointes d’en face en dégustant dans leur chair commune le même acier forgé par les marchands de canons.

Bilan de ces joyeusetés fratricides: 30 000 morts tout de même !

Le lever fut fort matinal soit 6 h 30 pour prendre Franck à Epinal. Après 1 h 30 de route, nous empruntons dans le brouillard la fin de la route des crêtes en lacets qui nous mène au champ de bataille : il fait froid, on ne voit pas à 10 mètres et la neige succède à la pluie à partir de 900 mètres. On s’attendrait à entendre le coup de sifflet annonçant une offensive et à voir débouler Kirk Douglas.

               Après nous être enregistrés, nous participons au montage des tentes du SSF 68 une longue et douloureuse attente
dans le blizzard. Franck perce des trous dans la route pour les empêcher de s’envoler. Puis nous nous réfugions dans le garage d’une petite maison de l’ONF sans eau ni commodités, en attendant d’être appelés sur le terrain. Les lieux sont loin d’être idylliques entre bacs d’huile de vidange et outils divers ; je dégotte quand même un transat crasseux qui me permettra de finir ma nuit. L’attente sera en effet fort longue et durera jusqu’à 14 heures. Pendant ce temps, des équipes rentrent et sortent, tout le monde s’affaire, nous lorgnons sur les seringues de morphine du SMUR de Colmar qui dépassent des kits de secours mais le froid fait un effet semblable sur nous malgré nos 3 couches superposées.

Après 25 cafés et deux sandwiches, nous décidons d’aller voir si l’on ne nous a pas oubliés et comme de juste nous croisons en chemin le messager chargé de nous quérir. Nous sommes affectés tous trois dans une équipe « d’étayage, désobstruction » chargée d’aménager un étroit passage descendant ébouleux donnant accès au deuxième blessé fictif de la journée. Ouf, nous allons enfin découvrir le site ! La découverte sera hélas réduite à une bulle de visibilité de 5 mètres tout autour de soi dans un brouillard de plus en plus épais. Nous chargeons de lourds étais métalliques dans le 4x4 d’un spéléo alsacien et en route !

Bref aparté : J’ai découvert une spéléo alsacienne qui me semble très attirante car j’ai enfin la sensation de me sentir maigre parmi des collègues qui arrivent à faire péter des combis XXXL. Ils ont tous des 4x4 à leurs gabarits, rien en dessous de 6 mètres de longueur ! On voit que l’on est dans un pays béni où le plein emploi, le miel, la bière, le bon gras et la félicité trans-frontalière coulent à flots. Nous voici à pied d’œuvre après une courte descente dans une casemate de béton démantibulée qui donne sur des galeries creusées dans une roche totalement pourrie qui s’effondre à la moindre pichenette. J’ai connu des endroits plus rassurants ! Voilà le chantier : une rampe très oblique d’éboulis mouvants ouvrant sur un étroit pertuis qui risque à tout moment de se refermer et il y a une vingtaine de personnes derrière ! On déroule un grillage pour fixer tout cela avec des madriers coincés au plafond par des étais coupés à la disqueuse dehors à la bonne longueur. Ca marche après deux heures d’efforts et surtout, le plafond a tenu !

exercice secours Vieil Armand 2013  exercice secours Vieil Armand 2013  exercice secours Vieil Armand 2013  exercice secours Vieil Armand 2013

Les journalistes arrivent et notre chantier de toute beauté se transforme en studio improvisé où Eric Zipper présente l’exercice. Suit un personnage lunaire en Loden, Burlington et costard Armani qui lui aussi ira se vautrer dans la fange avec les autres. Nous apprendrons qu’il s’agit d’un Sous Préfet qui va se faire sans doute tancer vertement par Madame à son retour ! Libérés de nos obligations, nous allons voir ensuite les lieux du drame fictif avant de nous réfugier dans la tente de PC annexe où ronronne un petit chauffage d’appoint. Nous voyons passer dans le brouillard tel un cortège funèbre le brancard suivi de l’Hankou avec sa faux puis nous allons rechercher le matos en suivant le fil du téléphone pour ne pas nous perdre.

La journée se conclut dans le garage transformé en winstub surchauffé par un débriefing suivi d’une bonne choucroute avant un retour nocturne car les conditions de couchage ne nous font guère envie.

exercice secours Vieil Armand 2013  exercice secours Vieil Armand 2013  exercice secours Vieil Armand 2013

Eric Zipper se déclara prêt à passer la crête pour venir dans nos Vosges nous épauler ou pour un exercice commun quand nous le désirerons.

JJ

Voir le reportage de France 3 Alsace.

SSF68

 

Rechercher

La dernière sortie

Week-end Jeunes LISPEL

11 au 13 novembre 2016

 

Lire la suite...