Entente Spéléologique Vosgienne

  • Augmenter la taille
  • Taille par défaut
  • Diminuer la taille
Accueil Actualités Recherches en forêt de Trampot

Recherches en forêt de Trampot

COMPTE RENDU PROSPECTIONS N°4

Samedi 14 avril 2012

IMGP2623    IMGP2628    IMGP2637

Participants : Jean-Jacques, Xavier, Marc, Emeline, Nicolas, Joanna, Joël, Eric

Temps passé sur le terrain : 7 heures (Joël, Jean-Jacques, Eric)

TPST dans Hades : 5 heures (Xavier, Marc, Emeline, Nicolas, Joanna, Jean-Jacques)

 IMGP2638

But de la journée

  • Après le travail du WE du 2 et 3 juillet 2011 et la reconnaissance du 10 février 2012, nous voulions vérifier le report topographique qui met les deux entrées EP2-17B3 et EP3-17B3 très proches de la galerie principale d’Hades : possibilité d’une 2ème entrée sympa.
  • Explorer les 4 entrées (re)trouvées le 3 juillet 2011 par Gérard et Eric.

 

Méthodologie pour l’essai de liaison

Une équipe sous terre avec un sifflet, une massette, un talkie walkie, un Arva et une équipe en surface avec le même matériel. Timing précis, chronologie et procédure écrites, agrandissement topo des « liaisons supposées ».

 

Cavité EP2-17B3

Jean-Jacques est descendu pour faire le travail de liaison. N’a pas fonctionné si ce n’est des échos de massette très lointains, idem sous terre.

Cavité EP3-17B3

Joël est descendu pour faire le travail de liaison. Pas entendu le sifflet, massette ok, T.W. mitigé car son inaudible, mais sonnerie entendue, Arva : ok.

Analyse des résultats

Sur EP3 (premier gouffre après le croisement de galerie) : conforme aux attentes avec tout de même une petite déception que nous n’ayons pas pu nous parler pour affiner le travail. Jet de 5 litres d’eau : pas vus sous terre. Arva sous terre indiquait Arva fond du puits à 6 m (reste à voir si cette mesure est conforme en pleine roche par rapport à la neige). Le fond de EP3 est à -10 m (voire plus), la galerie doit être aux alentours de -15, -17 m. Joanna était remontée dans une diaclase.

En surface, aux baguettes EP3 serait à 36-38 m du croisement (42 m sur le report topo), 2 m au nord (8 m sur le report topo) : cette cohérence entre reports topos et estimation aux baguettes est encourageante, voire troublante : seul JJ reste encore dubitatif et ronchon, même au vu des résultats…

Sur EP2 : échec difficilement compréhensible. Plusieurs facteurs peuvent toutefois l’expliquer. Le premier est qu’on n’est pas en fond de puits car le premier palier est seulement à -6,3 m, ensuite petite lucarne étroite qui redonne sur un ressaut de 5,4 m non descendu. Le deuxième est peut-être un mauvais report topo ou de positionnement sous terre.

En surface, aux baguettes EP2 serait 2 m plus au sud de la galerie (- de 5 m sur le report topo) par contre la suite de la cavité ne serait plus conforme à la topo…(coude vers l’ouest au lieu du sud). Comme j’ai maintenant confiance à la technique des baguettes (contrairement à JJ), c’est ça qui me fait dire que l’entrée EP2 est mal pointée !

En effet, l’entrée EP3 a été repositionnée par des visées topos de surface réalisées par Gérard et Eric le 3 juillet 2011. Tous les autres trous ont été repositionnés par différentiel GPS sur ce point de référence. Il faut donc repositionner EP2 par des visées de surface avec EP3 et l’entrée Hades. Si mes baguettes ont « raison », EP2 remontera ou descendra sur un des 2 coudes nord-ouest.

Hades

Toujours pas de courant d’air, cavité ouverte…

Entrée toujours aussi boueuse…

L’équipe du fond a exploré la cavité jusqu’à la trémie amont. A 5 spéléos, ils ont mis une trentaine de minutes entre la base du puits et le croisement des galeries.

D1-15B2

Première cavité revue de la journée : Rien de plus que le 3 juillet 2011. Pour Joël, il n’y a pas de diaclase au fond à droite. J’ai dû mal voir à cause de mon mal de dos et par manque d’éclairage…

G4-15B3

Deuxième cavité revue : Agrandissement de l’entrée à la bêche et à la pelle. Ensuite, désobstruction à la barre à mine, massette et pointerolle entre -2 et -3 m. Malgré le descendeur en bout de longe, Joël n’est pas passé. On voit encore au moins 7m. Désobstruction relativement facile à faire pour passer une espèce de baïonnette (comme EP3-17B3), à suivre….

G3-15B3

Cavité très proche de l’entrée précédente. Agrandissement de l’entrée à la bêche et à la pelle. Petite cavité de 3 à 4 m de profond, rien vu de spécial.

G1-15B3

Nous avions gardé le meilleur pour la fin et être proche d’Hades pour la sortie de nos amis…boueux ! Agrandissement rapide de l’entrée à la bêche et à la pelle, plus pour le confort que par nécessité. Beau puits, propre, en diaclase. Joël est descendu jusqu’à un palier vers -12, -14 m, ensuite cela continue en diaclase plus étroite, mais assez longue. Le jet de pierre indique encore une belle profondeur.

Ce gouffre est très prometteur, il va falloir le vérifier assez vite. Si Joël était à la bonne distance estimée, ce gouffre semble plus profond qu’Hades qui pour rappel se trouve entre -15 et -20 m, encadré par les 2 plus profonds puits des Vosges : gouffre du veau (-35 m) et gouffre de la pelle ou P33 (-33 m). Alors, puits profond et ça queute comme les 2 autres qui sont borgnes ou puits profond et ça part comme Hades avec de la galerie ? A SUIVRE…

Pour une désobstruction verticale pleine roche (en plus elle est très dure), il faut absolument un groupe électrogène et des perforateurs. Avant de se lancer dans des travaux, je propose qu’on y retourne pour faire des mesures exactes et passer le S.I.V. depuis le palier. Je peux passer la caméra à plus de 10 m. Si les estimations sont bonnes, il faudra équiper correctement le début pour travailler dans de bonnes conditions. Je ferai également une vérification aux baguettes sur G1 et G4...

IMGP2631    IMGP2619    IMGP2605

A bientôt.

Eric

 

Rechercher

La dernière sortie

Week-end Jeunes LISPEL

11 au 13 novembre 2016

 

Lire la suite...